Get Adobe Flash player

Angel - Saison 1

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Angel - Saison 1

 

Synopsis :

Los Angeles est une ville immense et dangereuse qui attire vampires et démons en tout genre. Elle est aussi le terrain de chasse d'Angel, un vampire en quête de rédemption dont l'unique but est de secourir les proies de ces dangereuses créatures. Avec l'aide de Cordelia et des partenaires de son cabinet d'investigation, il va tout mettre en oeuvre pour lutter contre Wolfram & Hart, un cabinet d'avocats au service du Mal.

Mon avis :

A la fin de la troisième saison de "Buffy contre les vampires (Buffy The Vampire Slayer)", le personnage d'Angel décide de quitter Sunnydale pour oublier Buffy et s'installe à Los Angeles. De cette séparation est né le spinoff "Angel" qui, comme son nom l'indique, suit la destinée du vampire doué d'une âme en quête de rédemption. Si cette série est bien entendu à l'initiative de Joss Whedon qui participe également au processus créatif, celui-ci a confié les rênes à David Greenwalt qui avait collaboré avec lui sur la série originelle. Si on retrouve dans "Angel" l'univers de "Buffy" ainsi que les personnages de Cordelia et de Wesley, la série n'est pas conçu sur le même fonctionnement et s'apparente en premier lieu à une succession d'enquêtes qui fonctionnent toujours sur le même mode : le mi-démon Doyle a une vision qui rencarde Angel sur une pauvre âme à sauver. Le personnage de Doyle qui apparaît dès les premiers épisodes disparaît brutalement à la moitié de la saison mais a une importance capitale dans le développement du personnage d'Angel puisqu'il lui permet d'entamer un processus de socialisation, indispensable quand on évolue dans une ville comme Los Angeles. Il y a donc deux parties distinctes dans cette première saison et on se rend compte que la série va prendre son rythme avec l'arrivée de Wesley, observateur maladroit de Faith dans la troisième saison de Buffy, assurant ainsi un équilibre proche du Scooby-Gang de Buffy, Wesley faisant ici office de Giles, toujours enclin à chercher des informations sur les démons dans ses bouquins. De manière générale, le ton est plus noir, plus adulte et la vision des démons est moins manichéenne que dans "Buffy" puisque de nombreuses créatures de la nuit ne sont pas forcément mauvaises sans oublier que l'ennemi rapidement désigné d'Angel est un cabinet d'avocats composé exclusivement d'humains qui défendent les exactions les plus violentes des démons. Histoire de bien faire le lien avec la série dont Angel est issu, il y a de nombreux crossovers entre les deux séries et regarder la quatrième saison de "Buffy contre les vampires" avant ou après cette première saison d'"Angel" apporte une vision plus globale de l'histoire. Ce sont ainsi Spike, Oz, Faith mais aussi et surtout Buffy à deux reprises qui viennent jouer dans la série, cette dernière sublimant même l'épisode "Je ne t'oublierai jamais" qui met un terme définitif à leur relation. Ces crossovers continueront encore un peu dans les autres saisons mais "Angel" basculant sur une autre chaîne que "Buffy", ils finiront par cesser. Concernant l'histoire en elle-même, outre le fait qu'un fil directeur commence à apparaître et tout particulièrement dans le surprenant final, cette première saison donne lieu à d'excellents épisodes à commencer par "L'étrange Docteur Meltzer" dont certaines scènes semblent faire clin d'oeil à "La famille Adams". On peut également mentionner le second épisode "Angel fait équipe" qui rappelle énormément un épisode d'X-Files de la première saison intitulé "Masculin/Féminin", ce qui n'a en fait rien de surprenant puisque les frères Kazui travaillaient également sur cette série. Les meilleurs épisodes sont toutefois pour moi "Exorcisme" qui rappelle évidemment le film de William Friedkin ainsi que "La prison d'Angel" où notre héros devient le Spartacus d'une bande de démons féroces. La grande force de cette série est de réussir à mélanger du fantastique à du policier, genre renforcé par la présence récurrente de Kate, lieutenant qui va peu à peu découvrir l'envers du décor et les aspects les plus sombres de Los Angeles. Alors que Wesley se départ de sa gaucherie et Cordelia de sa superficialité, Angel quant à lui va prendre conscience du destin qui l'attend et va rallier à sa cause un personnage qui deviendra incontournable dans les prochaines saisons, Charles Gunn. Enfin, l'autre grand attrait de cette série est d'apporter la lumière sur des situations actuelles en remontant dans le passé d'Angel envoyant le spectateur à la découverte des étapes cruciales de sa vie de vampire comme le meurtre de ses parents, la manière dont il a été changé en vampire ou lorsqu'il a récupéré son âme. Si on se base sur l'intégralité de la série, cette première saison n'est, bien entendu, pas la meilleure et son caractère indécis qui perdure jusqu'à la mort de Doyle pourrait rebuter ceux qui ne connaissent pas encore la série. Toutefois, elle tient une place de choix dans l'imaginaire "Angel" car elle est la base de tout ce qui va suivre et si ce n'est pas flagrant au premier abord, le personnage de Francis Doyle a une importance capitale puisque c'est grâce à lui qu'Angel aura un lien avec les puissances supérieures, des instances divines qui sont maîtres de son destin. Je terminerai ce billet en rendant hommage à Glenn Quinn, qui joue Doyle dans les neuf premiers épisodes et qui est mort en 2002 d'une overdose d'héroïne.

 

 



Réalisation : Joss Whedon & David Greenwalt
Avec : David Boreanaz (Angel/Angelus), Charisma Carpenter (Cordelia Chase), Glenn Quinn (Doyle), Alexis Denisof (Wesley Wyndham-Price), J. August Richards (Charles Gunn), Elisabeth Rohm (Kate Locksley)
Diffusion : 1999-2000
Genre : Fantastique